Numérama titre « Le gouvernement va protéger les très juteux subventionnements de mobiles »…

Et d’où ils sortent ça sérieux? Ils parlent bien d’un rapport émis par Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin (qu’ils lient d’ailleurs), mais alors voilà, ce rapport ne dis pas franchement la même chose.

Et d’où ils sortent ça sérieux? Ils parlent bien d’un rapport émis par Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin (qu’ils lient d’ailleurs), mais alors voilà, ce rapport ne dis pas franchement la même chose.

Je vous laisse comparer l’article de Numérama avec le PDF du ministère de redressement productif… (tout en bas de la dernière page du PDF).

Alors franchement, je veux bien extrapoler un peu, avoir un doute, et effectivement, en extrapolant on peut en dire des choses…
Mais là, sérieusement, il n’y a rien dans ce rapport qui laisserai penser que le gouvernement veut « protéger les subventionnements de mobiles », c’est n’importe quoi. Il est écrit qu’ils veulent mettre en place « d’éventuelles évolutions réglementaires qui permettraient […] la sécurisation juridique du modèle de subventionnement ». C’est quand même pas tout à fait pareil!

Sécuriser quelque-chose juridiquement via des évolutions réglementaires, ça veut peut-être aussi dire qu’ils vont faire évoluer la loi afin de clarifier les subventions aux yeux des consommateurs…

Le rapport parle aussi d’une « possible modération du rythme de renouvellement des terminaux » : et là effectivement on peut déjà se poser plus de questions… Pourquoi faire? M. le Ministre nous explique que « L’objectif est de permettre un réajustement du partage de la valeur entre les opérateurs français et les fournisseurs de terminaux ». C’est très flou et on ne peux pas franchement tirer de conclusions comme le fait Numérama… Même s’il est vrai que ça sent pas bon.

Bref, je trouve que leur article est un peu tiré par les cheveux, et de manière générale, ces derniers temps, Numérama a tendance à trop vite monter sur ses grands chevaux en écrivant ses articles…

Et quoi qu’il en soit, la décision du justice du 4 décembre 2012 dans le procès entre Free Télécom et SFR mettra tout le monde d’accord… (cf. : cet article de PC INpact)

Opérateurs téléphoniques et centres d’appels : enfin des chiffres!

Pour résumé, une petit étude à été faite afin de chiffrer les employé travaillant dans des centre d’appel des opérateur télécoms français en France, et à l’étranger.

L’information nous vient tout droit d’un rapport de la commission des affaires économiques, relayée par nos amis de PC INpact.

Pour résumer, une petite étude a été faite afin de chiffrer les employés travaillant dans des centres d’appels des opérateurs télécoms français en France, et à l’étranger.

On découvre notamment que :

  • Orange est le meilleur élève avec 21 000 employés en France (dont 6 000 externalisés = sous traité) contre 5 000 à l’étranger,
  • SFR compte 11 500 employés en France (dont 9 000 en externe) contre 4 500 à l’étranger,
  • Et enfin, Bouygues Télécom (BT) possède le plus petit service des 3, avec 2 700 employés en France et 1 800 à l’étranger.

En plus lisible, cela donne, en pourcentage :

Pour Orange
En France : 84%
À l’étranger : 16%
Pour SFR
En France : 72,87%
À l’étranger :  28,13%
Pour Bouygues Télécom
En France : 60%
À l’étranger : 40%

On constate donc que, BT est loin devant avec 40% de ses effectifs à l’étranger. L’opérateur est pourtant connu et reconnu pour son service client de qualité…

Vous me direz, il en manque un. Oui, effectivement, j’ai volontairement omis de mettre Free Télécom (FT) dans le même panier que notre très cher trio :P. La raison est simple : FT n’emploie exclusivement que ses propres employés pour répondre au téléphone. Ceci étant dit, ça ne l’empêche pas d’embaucher de la main d’oeuvre à l’étranger. Voyons les chiffres :

FT emploie 2 500 employés en France et 1 800 à l’étranger. Cela donne :

Pour Free Télécom
En France : 59,14%
À l’étranger : 41,86%

Le champion de l’exportation est donc FT qui devance de peu BT.

Les chiffres de PCI sont les mêmes, mais ne parlent pas de la même façon. Nil Sanyas a préféré compter les emplois externalisés plutôt que les employés à l’étranger. L’article amène donc à penser que FT respecte le mieux les directives gouvernementales, ce qui est en fait l’inverse malgré le fait que ses employés sont bel et bien des employés de FT. Oui, mais à l’étranger…

La hotline en France coûte très cher, mais je pense que c’est une vraie valeur ajoutée (en plus du fait que ça créer de l’emploi…). C’est un débat assez houleux et très délicat à aborder, c’est pourquoi je ne me risquerai pas d’aller plus loin pour l’instant, mais libre à vous de me dire ce que vous en pensez…

Source : Le nombre d’employés en centres d’appels d’Orange, SFR, BT et Free révélé sur PC INpact.

Une site communautaire pour les développeurs web

Voici une belle initiative de la part de grand acteurs du web. Adobe, Apple, Facebook, Google, HP, Microsoft, Mozilla, Nokia, Opera et le W3C viennent d’initialiser un site internet communautaire visant à regrouper les informations de standardisation concernant le développement web.

Mise à jour du 09/10/12 à 21h09 : Un live réalisé par Google est disponible ici : Introduction à Web Platform Docs. Elle dure 30 minutes : 15 minutes de présentation générale du site, et 15 minutes de questions/réponses des internautes aux concepteurs/développeurs.

WebPlatform : voici une belle initiative de la part de grand acteurs du web. Adobe, Apple, Facebook, Google, HP, Microsoft, Mozilla, Nokia, Opera et le W3C (rien que ça) viennent d’initialiser un site internet communautaire visant à regrouper les informations de standardisation concernant le développement web.

Bannière du site, simpliste et efficace.

Toutes ces grandes structures bien connues par la plupart des développeurs, et même du grand public, contribuent depuis longtemps à l’amélioration du web à travers la standardisation des moyens de développement. Ces contributions ont notamment données naissance au W3C, puissant consortium qui s’évertue à mettre un peu d’ordre dans cette cacophonie gigantesque de langages en perpétuelle évolution qu’est l’Internet.

Alors pourquoi WebPlatform.org? Il existe déjà w3c.org qui nous donne déjà tous les renseignements dont nous avons besoin, que cela soit en tant de développeur web, développeur d’application ou client à la recherche d’un site internet.

Ce site est un espace communautaire, remis entre les mains des internautes. Là est toute la différence. Le W3C a d’ores et déjà commencé à le remplir, mais il invite dorénavant aux développeurs, ainsi qu’à toutes les personnes intéressées à continuer le travail et à donner toujours plus de contenu au site afin de faciliter le développement de nouvelles applications innovantes sur le web.
N’importe qui peut donc apporter sa pierre à l’édifice et ainsi contribuer à améliorer et enrichir le contenu du site. D’ailleurs, la partie allouée à la documentation est tout simplement un wiki : tout est dit.

En dehors du wiki, on trouve aussi un blog, animé par les administrateurs du site, un forum, un chat (aussi accessible via IRC) et des tutoriaux; le tout en anglais, langue de prédilection du web.

En tant que développeur web, je pense suivre l’évolution de cette plate-forme avec attention et au moins m’en servir pour en apprendre plus. Mais en tant que simple internaute, je pense que ce site peut aussi tout à fait faire office de vulgarisateur des techniques du web, et ainsi contribuer à une navigation plus saine sur l’Internet.

Il est clair que les géants du web mettent beaucoup d’espoir dans les technologies du web, et avec l’arrivée très prochaine de Windows 8 (qui permettra le développement d’applications en HTML/CSS/JS), il n’aura jamais été aussi facile de créer une application répondant à ses besoins spécifiques, et ce, même en tant que particulier.

Un fond d’écran différent tous les mois

Le site Smashing Magazine n’est plus à présenter. C’est une référence en matière de web design (HTML, CSS, JavaScript).
Outre le fait que c’est une lecteur très intéressante pour un développeur web, il propose aussi un petit plus très appréciable…

Le site Smashing Magazine n’est plus à présenter. C’est une référence en matière de web design (HTML, CSS, JavaScript).
Outre le fait que c’est une lecture très intéressante pour un développeur web, il propose aussi un petit plus très appréciable…

En effet, qui ne se lasse pas de son fond d’écran assez régulièrement? Moi en tout cas, je n’ai jamais d’idée pour le renouveler.

Smashing Magazine propose le téléchargement de fonds d’écran différents tous les mois. Des contributeurs réalisent des calendriers (entre 10 et 20 chaque mois) que les internautes peuvent librement télécharger à la bonne résolution et utiliser en tant que papier peint pour leur bureau…

C’est par ici que ça se passe : un fond d’écran par mois.

Mon choix pour Octobre

Un explorateur de fichiers « alternatif » pour Windows

Clover est un petit logiciel assez leger, visiblement un fork de chromium, qui permet d’ouvrir des fenêtres de l’explorateurs de Windows dans des onglets. Il permet ainsi de naviguer entre elles comme on peut naviguer entre plusieurs pages dans un navigauteur au travers des onglets…

Clover est un petit logiciel assez leger, visiblement un fork de chromium, qui permet d’ouvrir des fenêtres de l’explorateur de Windows dans des onglets. Il permet ainsi de naviguer entre elles comme on peut naviguer entre plusieurs pages dans un navigateur au travers des onglets…

C’est ejie Technology qui nous apporte ce petit plus ma foi bien pratique qu’est Clover.

Il est en téléchargement gratuit ici même : Clover 2 pour l’explorateur Windows.

Le logiciel « Clover » en action…

Il n’apporte rien de bien extraordinaire vu qu’à partir de Windows Vista, les fenêtres sont déjà regroupées dans la barre des tâches. Mais il s’avère assez pratique d’utilisation car il reprend les raccourcis bien connu des aficionados de la navigation sur le web. On retrouve donc les classiques :

– Ctrl+T (pour tab) pour ouvrir un nouvel onglet,
Ctrl+F4 pour fermer l’onglet courant,
Ctrl+Shift+T pour rouvrir le dernier onglet fermé.

Pour ma part, je trouve très pratique qu’à l’ouverture d’un nouvel onglet, on soit directement mis sur le poste de travail. En effet, depuis Windows Vista, on est systématiquement emmené dans les bibliothèques de fichiers lorsqu’on lance l’explorateur avec le raccourci Win+E (pour explorateur).
Détail de taille d’ailleurs : une fois ce logiciel installé, ce raccourci ne lancera plus l’explorateur classique de Windows, mais directement Clover. Pratique!

Un barre de favoris est également disponible afin d’y mettre les dossiers qu’on souhaite avoir sous la main. À noter que Clover permet aussi d’épingler des onglets qui seront donc systématiquement rouvert au démarrage de l’explorateur.

Source : « Comment ajouter des onglets à l’explorateur de fichiers Windows » sur korben.info

Can(‘t)

Pochette du premier album

Can(‘t) (prononcez « Can’t ») est un groupe que je me permets de qualifier de rock alternatif / blues originaire de Poitiers.
Si je les présente ici, c’est surtout parce que je connais le bassiste qui m’a offert le privilège d’écouter les enregistrements (même s’ils étaient en WMA… Matthieu si tu me lis un jour : je te pardonne ^^ ).

Largement influencés d’artistes comme Radiohead ou Steevie Ray Vaughan (pour ceux que j’ai en tête), ils alternent de solides riffs de blues avec des mélodies mélancoliques, le tout sur 7 titres pour l’instant.

Je ne peux évidemment que conseiller l’écoute de ce groupe qui, en tout objectivité, est assez prometteur même s’il lui reste à tracer sa propre route.

Si vous vivez dans le centre-ouest de la France, renseignez-vous, ils bougent un peu et font des concerts un peu partout. Voici leur myspace : http://fr.myspace.com/trio-cant .

Composition du groupe :
Antoine Bouquet : Guitars & Vocals
Matthieu Weisser : Bass
Josselin Vautier : Drums

Un peu de promo en plus : http://cant-trio.bandcamp.com/album/can-t

Trailer : Batman The Dark Knight Rises

Un premier trailer du film vient de faire son apparition sur la toile.

Sortie au cinéma en été 2012
Affiche du film : Batman - The Dark Knight Rises

Premier billet, première secousse pour un film que j’irais très certainement voir au ciné : The Dark Knight Rises!

3ieme et dernier volet de la trilogie de Christopher Nolan, j’ai adoré le 1er, j’ai été subjugué par le 2nd, et je sens que le 3ieme va encore beaucoup me plaire!

Assez de blabla, si ce n’est encore fait, découvrez ce trailer, enfant d’une longue série (du moins je l’espère).

J’ai vraiment beaucoup aimé l’ambiance des deux premiers opus, très noirs. Ils se détachent vraiment bien des Tim Burton qui étaient plus axés sur l’univers « fantastique » des comics.
Ici on est dans une approche vraiment réaliste qui donne une dimension d’horreur à certains personnages : Ra’s Al Ghul, l’Épouvantail, le Joker, Double Face; Tous ces personnages sont horrifiant de par leur apparence pour certains, mais surtout de par leur psyché! Ils sont introduits d’une façon tellement « réaliste » qu’on les imagine dans la réalité et nous permet de les considérer comme de vrais personnes : on entre carrément dans leur tête.

Je trouve aussi que ce rapprochement avec notre monde donne de la crédibilité au « super » héro, qui n’a alors plus grand chose de « super » (déjà qu’à la base Batman n’a aucun super-pouvoir, mais dans ces deux films, c’est vraiment sa volonté de justice qui est mise en avant, au détriment de ses gadgets ou de sa richesse). D’ailleurs, le premier opus est quasiment entièrement consacré à la transformation du personnage de Bruce Wayne en Batman, ce qui le rend d’ailleurs un peu « longuet » par moment. C’est, à mon avis, un mal nécessaire pour bien cerner tous les enjeux des ces trois films.

Enfin, Batman devient aussi un héro mal aimé, portant sur ses épaule des évènements tragiques afin de protéger Gotham (j’essaie d’en dire le moins possible pour éviter de spoiler). Ce héro traqué par ses propres alliés est bel et bien devenu mon super héro préféré loin devant Spider-Man. J’en arrive à éprouver beaucoup de compassion pour lui qui sacrifie son image et bien plus encore au nom de la justice.

 

Vous l’aurez saisi, j’ai vraiment beaucoup aimé ces films, et j’espère que le dernier opus sera à la hauteur de mes espérances!

La tête dans le flux

J‘ai longtemps résisté échoué à la tentation tentative d’ouvrir un blog, aujourd’hui, je fais un pas en avant.
Ouvrir un blog n’est pas anodin : ça bouffe du temps, c’est pas toujours très motivant et ça bouffe du temps! Enfin, les bons cotés : ça permet de se maintenir à jour, de communiquer avec les gens (asociaux du jour, bonjour), et bien sûr, c’est une bonne vitrine professionnelle (aspect à ne pas négliger, surtout lorsque son travail consiste à développer des sites internet…).

Un blog est un outil très personnel, c’est pourquoi les sujets abordés ici seront des sujets que j’affectionne tout particulièrement. Pour ceux qui me suivent sur Google + et plus anciennement sous Google Reader, vous savez que je partage souvent mon avis sur les avancés High Tech, plus particulièrement dans le domaine de l’informatique. Mais aussi et surtout sur des sujets de la culture très en vogue ces derniers temps : la culture G33k.

Alors, je vous entends d’ici : « Roh, encore le blog d’un geek, yen déjà suffisamment comme ça » et paf Ctrl-F4.

Blog de geek : je ne me considère pas franchement comme un geek, encore moins comme un nerd. Je suis passionné d’informatique, et plus particulièrement tout ce qui touche de près ou de loin au web. Mais avant tout, j’aime partager et débattre sur l’actualité et les nouvelles technologies.

Que les choses soient claires : vous ne trouverez pas de super exclu mondiale ici, juste un développeur web, la tête la première dans ses flux RSS, qui souhaite faire une pause de temps en temps afin de débattre / discuter avec d’autres passionnés.
Pourquoi pas aussi partager de bonnes pratiques de navigation / développement / de vie courante autour de sujets divers.

Bref, je vais pas vous la refaire, je monte un blog.